8 avril 2020 – Léa Lesurf

Au rang des bonnes nouvelles, le syndicat de l’IGP côtes-de-gascogne vient de publier un excellent bilan de santé. Côté production, la dénomination gersoise a enregistré en 2019 une hausse de ses volumes de + 2,1 % et se rapproche désormais des 810 000 hl. Côté commercialisation, les côtes-de-gascogne maintiennent également de belles progressions sur leurs différents débouchés. La grande distribution, qui représente 10 % des ventes, s’avère particulièrement dynamique avec des sorties en hausse de + 2 % en volume et de + 6,7 % en valeur.

Avec 85 % des volumes en blanc, l’IGP côtes-de-gascogne veut cultiver son identité atypique, caractérisée par ses profils aromatiques et son statut de vin de plaisir immédiat. Pour poursuivre durablement dans cette voie, le syndicat annonce un investissement de 281 000 € en recherche agro-écologique avec l’INRA et l’IFV pour aider et inciter aux certifications biologique et environnementales. Le label AB représente aujourd’hui 6 % du vignoble et 25 % pour le label HVE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *